Biarritz | Vues sur maire : du beau avec du Motsch !

Ce n’est un secret pour personne, j’avais décidé de présenter ma candidature à l’élection municipale 2020 à Biarritz.

Le destin et le Conseil Constitutionnel en ont décidé autrement et je ne suis donc pas en lice cette fois-ci.
Vous avez néanmoins été nombreux à me demander si je soutiendrai un candidat pour ces élections municipales 2020 à Biarritz et, si oui, lequel.

Je veux remercier sincèrement tous ceux qui m’ont ainsi accordé leur confiance.

Mon choix est fait : je voterai et j’appelle à voter pour Nathalie Motsch et sa liste « Biarritz en a besoin ».

Ceux qui connaissent les dessous de la politique biarrote seront peut-être surpris, car il est de notoriété quasi-publique que nos relations n’ont pas toujours été au beau fixe.
Il faut dire que Nathalie a une personnalité affirmée, un caractère bien trempé et que, de mon côté, je ne suis pas exactement un ectoplasme.
Il nous a donc fallu un certain temps, et quelques confrontations rugueuses, avant de finir par nous comprendre, nous apprécier et nous estimer mutuellement.

Alors pourquoi Nathalie Motsch ?

Un maire courageux

Tout d’abord, parce que la première qualité que je veux pour le prochain maire de Biarritz, c’est le courage.

Et le dernier Conseil Municipal de Biarritz, le 12 février, a été particulièrement éclairant à cet égard.
Face aux trois délibérations scélérates, imposées par Monsieur Veunac, à propos du Biarritz Olympique et du projet Aguilera, nous n’avons été que onze – onze sur trente-cinq – à nous insurger et à voter contre.
Nathalie faisait bien sûr partie de ces onze.

Madame Arosteguy, Monsieur Saint-Cricq et Monsieur Veunac, quant à eux, ont voté pour.

Très clairement, dans ce dossier, ces trois candidats se sont couchés devant des intérêts privés, ces trois candidats ont tristement failli à leur devoir de préserver l’intérêt général.
A mes yeux, cela les disqualifie définitivement pour devenir le maire dont Biarritz a besoin.

Nathalie, elle, a résisté. Courageusement.
C’est pour moi un critère de choix primordial.

 

Un maire compétent

Je veux ensuite pour Biarritz un maire compétent, entouré d’une équipe compétente.

C’est un impératif absolu, car le cadre technique, juridique et financier de la gestion municipale biarrote est devenu très complexe.

Biarritz, ce sont 500 fonctionnaires municipaux, environ 40 millions d’euros de budget de fonctionnement et 15 millions d’euros d’investissement par an.
Ce sont également de nombreux organismes satellites, l’Hôtel du Palais, Biarritz Océan, Biarritz Tourisme et d’autres.

Je connais bien la plupart des candidats, j’ai étudié attentivement la composition des autres listes et ma conviction est faite, Nathalie Motsch et son équipe « Biarritz en a besoin » sont de loin les mieux armés pour gérer la Ville de Biarritz avec sérieux et compétence.

 

Un maire leader

Je veux également pour Biarritz un maire leader, capable d’entraîner derrière lui son équipe d’élus, tous les agents municipaux et tous les Biarrots, dans une démarche de proximité, collective et concertée.

Cela nécessite bien sûr du charisme, mais surtout de la sincérité, le sens du travail en équipe et une vraie capacité à écouter, expliquer, impulser et déléguer intelligemment.

Quand je vois la manière dont elle dirige l’AUDAP (Agence d’Urbanisme Atlantique et Pyrénées), quand je vois comment elle manage son équipe de campagne, je sais que Nathalie Motsch possède les capacités de leadership absolument nécessaires au prochain maire de Biarritz.

 

Un maire visionnaire

Je veux enfin un maire qui porte une véritable vision pour Biarritz.

C’est-à-dire qui soit en capacité de définir et d’articuler un projet de long terme, ambitieux et réaliste.

Un projet qui inscrit l’ensemble des politiques publiques : urbanisme, environnement, économie, culture, social, dans une trajectoire cohérente, solidaire et durable.

C’est clairement la marque du projet que portent Nathalie et son équipe et je note avec satisfaction que c’est le seul de tous les projets présentés aux Biarrots qui soit intégralement et précisément chiffré.

 

Courage, compétence, leadership, vision, voilà à mes yeux le quarté gagnant pour Biarritz.

Alors, si comme moi, vous voulez que pendant les six prochaines années, à Biarritz, on fasse du beau avec du Motsch, dimanche, votez Nathalie, car Biarritz en a vraiment besoin !

6 années, 2 mois et 29 jours
24 juin 2020
A Biarritz, l’été sera numérique !
3 juillet 2017
Hôtel du Palais, Four Seasons, Accor, etc. : quelques nécessaires éclaircissements
26 juin 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *